Port Grimaud

L’histoire de Port Grimaud : le rêve de François Spoerry

C’est une histoire que nous ne nous lassons pas de raconter à nos clients : celle de Port Grimaud et de son emblématique créateur, l’architecte alsacien François Spoerry.

L’architecture n’était au départ pas une vocation pour ce dernier. Il aurait voulu être marin mais il a été recalé à la marine à cause de problème de vue. Il s’est donc réorienté vers l’architecture.

Jeune, il a beaucoup navigué en particulier avec un petit bateau et est allé en Grèce avec des copains.
A cette occasion-là, il avait constaté qu’il était difficile de garer son bateau près de sa location de vacances. C’est donc de ses voyages qu’est née l’idée d’une cité lacustre. Son rêve était de pouvoir mettre son bateau à côté de sa maison et il a consacré tout le reste de sa vie à réaliser ce projet ambitieux.

Les conditions requises à la création de la cité lacustre

Pour réaliser ce projet un peu fou, il lui fallait trouver terrain plat car on ne peut pas creuser des canaux sur une colline. Aussi, un terrain marécageux par exemple, un terrain proche de la mer, semblait l’idéal.

Et justement, ici, au coeur du Golfe de Saint-Tropez, un terrain marécageux était à vendre dans les années 1960. Ce terrain, les gens du coin le craignaient et l’aimaient à la fois. Il était certes apprécié des  pêcheurs et des chasseurs, mais il était à l’époque envahi de moustiques.

Carte de Port Grimaud dans les années 1950

Carte des années 1950 : Port Grimaud n’était encore qu’un marécage

Pour donner vie à cette utopie, il fallait également remplir une deuxième condition. ll fallait que la route soit un peu en retrait du bord de mer. De fait il faut pouvoir aller en mer sans croiser un pont avec un voilier, aussi petit soit-il.

Sinon, avec un voilier de 15 mètres de haut, il faut faire un pont de 15 mètres de haut, ce qui est absolument inenvisageable.

Il avait donc ces deux conditions-là bien en tête et s’est mis à la recherche de ce terrain. Ce terrain, il l’a trouvé ici. Sa superficie était de 30 hectares et il était en vente depuis 7 ans. Personne n’en voulait ! Et lui s’est dit que c’était exactement ce qu’il lui fallait.

Port Grimaud, bien plus que des marinas

François Spoerry doit se battre encore quatre longues années pour obtenir le permis de construire. Et c’est en juin 1966 que les premières maisons sortent du sable. En quatre années à peine, le marécage devient un entrelacs de presqu’îles et de canaux, une mosaïque de rues et de places qui dessinent un véritable village.

François Spoerry  ne voulait pas faire juste une marina. Il ne s’agissait pas que de pouvoir garer son bateau. il voulait vraiment qu’il y ait une vie communautaire. Une vie où on puisse faire ses courses, se réunir, faire la fête. Il y a par exemple, la maison commune, des yachts clubs, un cinéma, une école et une église.

Cette église, c’est un peu le symbole d’une communauté, c’est un rassemblement. C’est d’ailleurs une église œcuménique.

Eglise oecuménique Saint-François d'Assise

François Spoerry était d’origine protestante mais le milieu ambiant dans le Sud de la France était et reste plutôt catholique. Il avait donc eu cette idée d’une église œcuménique et pouvant accueillir tout le monde.

« L’architecture douce » à l’encontre les littoraux bétonnés

Avec les congés payés, les Français ont été de plus en plus nombreux à se rendre en bord de mer pour leurs vacances et la Côte d’Azur s’est fortement urbanisée, pour ne pas dire bétonnée à certains endroits. François Spoerry a plutôt voulu le contraire. Il a voulu que les touristes passent des vacances à Port Grimaud dans un village préservé, à l’ambiance typiquement provençale. Il a appelé son architecture « l’architecture douce ». C’est un mot intéressant qui évoque l’idée de réaliser quelque chose qui s’intègre délicatement et avec sensibilité dans ce qui fait les caractères d’une région. Par exemple, de construire provençal en Provence, libanais au Liban…

La symbolique de Port Grimaud

Port Grimaud n’est pas la seule cité lacustre en Europe, loin s’en faut. Le village a même reçu le surnom de Venise provençale. Et pourtant, elle ne ressemble ni à Venise, ni à Annecy, ni à Martigues pour citer une référence plus proche de nous. Cela tient en fait au concept de base. Il fallait qu’un bateau puisse partir en mer et que l’on puisse atteindre sa maison avec sa voiture pour décharger ses courses et ses bagages. Cela a donc créé un principe qui est l’interférence des doigts de la terre et des doigts de la mer. Cela veut dire que du bout de votre doigt de terre, vous pouvez repartir avec une route rejoindre le continent. Et du bout de votre maison, avec votre bateau, vous pouvez rejoindre la mer sans traverser un pont. Cela a fait un plan très original.

C’est une très belle symbolique parce que c’est justement l’idée de l’intégration qui à l’oeuvre ici.  L’intégration de la terre et des marinas classiques c’est tout le contraire. Une marina, c’est un parking à bateaux. Vous avez des immeubles d’un côté, des voitures garées dehors et le parking à bateaux de l’autre. Autrement dit, il s’agit de zoning. Alors qu’ici, tout est imbriqué. Vous avez tout en même temps. Vous avez le bateau, la maison, les piétons et les arbres qui justement sont à la hauteur de l’architecture.

Les maisons provençales : maisons de pêcheurs, ostales, borderives, balandrines, hunières, portales

Il y a près de 2500 à 3000 logements ici, tous répartis en une petite dizaine de catégories. Cela signifie donc qu’au départ, il y avait moins de 10 plans de maison pour toute la cité lacustre. En revanche, à l’extérieur, il n’y a pas deux maisons pareilles.

Les maisons les plus recherchées sont les maisons de pêcheurs. Elles comptent parmi les plus spacieuses et comptent deux niveaux. Boutemy en propose de superbes à la vente à Port Grimaud. Le terme peut faire sourire car à l’évocation du terme « maison de pêcheur », on imagine aisément une modeste bicoque en bord de mer et au confort sommaire. Or ici, c’est tout le contraire et en habiter une est le comble du luxe.

A vendre : maison de pêcheur à Port Grimaud

Il faut garder à l’esprit que Port Grimaud n’a que cinquante ans et que François Spoerry était soucieux de ne pas lui donner des airs de décors de cinéma ou bien de village Disney. Il voulait un village authentique qui donne l’impression d’avoir toujours été là. C’est pourquoi de nombreux matériaux de récupération ont été utilisés pendant la construction.

L’architecte a imaginé de récupérer des matériaux tels que les carreaux, les planchers, les tuiles, et les bois des balcons :  tout ce qui est un petit peu visible avec l’objectif que cette apparence soit quelque chose de déjà patiné et non pas quelque chose de neuf.

Un lieu de vacances exceptionnel

Port Grimaud a connu d’emblée un succès fulgurant. Au début, la plupart des personnes étaient des amoureux du bateau et amoureux de la mer et ont donc trouvé ici le rêve de tout marin :  tu prends ton bateau, tu vas une heure en mer, tu reviens. Cela n’existe nulle part ailleurs !

Fort de son succès, Port Grimaud va s’agrandir jusque dans les années 90. Aujourd’hui, la cité s’étend sur 90 hectares et comprend près de 3000 logements, 2000 places de bateaux et 7 kilomètres de canaux que l’on peut parcourir à bord d’une coche d’eau. De très beaux biens sont disponibles en location, dont près de 70 à l’agence Boutemy Immobilier.

Comment se rendre et se déplacer à Port Grimaud

Les coches d’eau sont des embarcations électriques à l’esthétique orientale et font office de bus sur l’eau.

Sur terre, les voitures sont interdites aux touristes à l’exception des résidents. Vous pouvez en revanche vous déplacer à trottinette, comme les trottinettes électriques qu’utilise Boutemy pour faire visiter ses maisons en vente à ses clients.

Les aéroports les plus proches sont ceux de Nice et de Marseille. Et bien sûr, vous pouvez accoster à Port Grimaud avec votre propre bateau si vous faites une croisière en Méditerranée.

Acheter ou louer via votre agence Boutemy

agents immobiliers Boutemy à Port Grimaud

Si vivre ou passer des vacances à Port Grimaud est votre rêve, l’agence immobilière Boutemy située Place des Artisans depuis près de 20 ans vous accompagnera dans vos démarches et vous aidera à identifier le bien qui vous convient le mieux. Notre équipe, efficace et à l’écoute mettra tous les moyens en oeuvre pour faire de votre rêve, une réalité.